Tagué: urbanisme participatif

Dernières modifications du plan proposé par les habitants à la Croix d’Ambilly

 

Suite aux premières propositions, nous avons rencontré les responsables du projet Tram à la mairie d’Ambilly et à Annemasse Agglo (cabinet d’architecture, maitrise d’ouvrage, responsables de projets, etc.).

Le projet a été bien reçu et l’intérêt de la démarche a été souligné.

Nous avons fait référence à quelques éléments techniques qui devaient être retravaillés, et c’est ce qui fait sens de ce nouveau plan exposé ici. On y remarque le déplacement du local, l’agrandissement de la place des Magnolias et l’élargissement de la voie piétonne sur le coté pair de la rue de Genève.

L’étude de faisabilité ayant été validée par la Mairie d’Ambilly, c’est un élément très important quant à la suite du projet et sa mise en oeuvre.

Plan intermédiaire

Voilà plus de 2 mois que nous travaillons chaque semaine sur la concrétisation de notre réflexion commencée il y a un an. Chaque semaine (ou presque) nous nous réunissons au 13 rue de Genève afin d’essayer de rendre possible nos rêves d’une Croix d’Ambilly rénovée. Nous nous sommes appuyées sur les préoccupations exprimées par tous que cela soit sur le panneau installé sur la placette, les entretiens individuels ou pendant les réunions.

Le processus participatif de la Croix d’Ambilly est particulier par le niveau d’implication des habitants dans le design du futur espace public en prétendant à une co-production de l’espace. C’est une manière de répondre aux exigences de l’urbain en pensant le quartier d’une manière spatiale mais aussi et surtout en terme de dynamiques et de processus. C’est pour cela que nous désirons profiter de ce travail de rénovation pour mettre en place un projet local lié à l’innovation urbaine qui aura pour but de dynamiser l’espace (ZIUP). C’est donc redessiner les dynamiques spatiales pour créer une place capable d’accueillir des interventions urbaines tout en mettant en place un cadre pour la vie conviviale et pragmatique. Pour cela, nous nous appuyons sur le diagnostic et le travail d’activation locale mis en place depuis un an et sur sa concrétisation dans deux points centraux : la mobilité douce (accessibilité et transit piétons/vélos pour accompagner le tram) et l’événement urbain (l’innovation et les activités).

Sans titre

Compte rendu de la réunion du 11 février 2014

La réunion a permis de réfléchir à la question de la végétalisation de la place autour de deux points : 1/ le paysage, la perspective, la structure ; 2/ la biodiversité, l’écologie urbaine, l’agriculture urbaine
Si la multiplication des différents enjeux rend parfois le débat vif et les décisions difficiles, nous sommes parvenus à orienter nos aménagements sur trois axes :
– des grands arbres structurants l’espace : de 10m de haut, ils formeront un décor végétal aux activités qui prendront place dans le cadre de la ZIUP. Ils prolongeront les grands arbres déjà en place sur le square sous forme d’une vague en direction de la station de tram de la Croix d’Ambilly, mais en laissant l´espace central libre. Ils seront un nid d’accueil pour les oiseaux et insectes, et seront un élément de fraicheur durant la période estivale.
– des bacs mobiles de différentes formes : leur mobilité nous permettra de les utiliser sur différentes parties de l’espace et de gérer la temporalité (saison, fleuraison, croissance). Cela sera surtout un outil pour tester de nouvelles formes d’écologie urbaine. Sans avoir la prétention de pouvoir réellement mettre en place un écosystème, nous voulons de cette manière suggérer de nouvelles pratiques : ferme urbaine, recyclage, permaculture, anciennes semence, etc. En outre, l’implantation par bacs, nous permettra aussi d’installer un paysage mouvant et adaptable en fonction des temporalités.
– des lignes de végétation médicinale et aromatique : donner de la place à une végétation utile dans nos rues, c’est resserrer les liens avec notre environnement. Afin de délimiter la ZIUP, nous laisserons des bandes de terre qui accueilleront diverses plantes aromatiques et médicinales qui pourront être cueillies par les habitants (romarin, lavande, sauge, thym, orties…).
En outre, cet axe de développement lié aux végétaux nous permettra aussi d’agrandir le réseau en collaboration avec le processus participatif de la Croix d’Ambilly : kokopelli, villes en transition, incroyables comestibles, etc.
NB. L’arrêt de tram de la future station de la Croix d’Ambilly est aussi un élément important du projet. Pour le moment, nous désirons l’accommoder de trois façons : par le biais d’un mur végétal qui pourrait se situer sur le dos de la station, l’implantation d’une bibliothèque de rue au cœur même de la station et d’un panneau interactif qui permettrait aux gens de s’exprimer et de s’informer.
La prochaine réunion aura lieu lundi 17 février à 19h au 13 rue de Genève.

PS. Une réunion a été sollicitée aux co-propriétaires du 1-3 rue de Genève afin de parler de la peinture de la façade du dît bâtiment

Auto-construction de mobilier urbain

Ce week end, durant plus de 3 jours (ce fut un long week end…), nous avons construit le mobilier urbain qui occupera la place des Magnolia durant l’été. Et même s’il faut avouer que nous aurions aimé que plus de personnes viennent participer à cet atelier, les habitants présents se sont investis dans chaque vis posées et coup de marteaux donnés !

Le principe de construction était de construire des modules que nous pouvons adapter en fonction du lieu et des usages. Deux modèles ont été créés puis « customiser » : il y en a un avec une lumière solaire, un autre abritera un arbre, une bibliothèque de rue, un banc a été créé avec des vieilles étagères en métal récupérées, un parking pour les vélos a été construit avec des matériaux de chantier recyclés.

L’objectif est bien évidemment d’habiller l’espace public pour le rendre plus agréable, mais aussi de questionner les habitants sur le devenir de cette place, sur les activités qui peuvent y prendre place, et sur ce qu’est réellement un espace public…

L’installation sur site aura lieu dans la semaine.